• La plaine des amoureux

    La plaine des amoureux

    La plaine des amoureux est une plaine où les chats viennent pour des rendez-vous d'amoureux. Des chats de tout les Clans viennent ici. C'est un endroit qui n'appartient à aucun Clan.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Janvier à 19:32

    Étoile de Lune -

    La meneuse était de sortie cet après-midi. Elle décida de passer par la Plaine des Amoureux. Il n'y avait personne, malgré le temps merveilleux qu'il faisait. Elle s'assit parmi les mimosas en haut de la butte.

    Elle revint dans le passé. Elle était devant la Plaine des Amoureux. Elle voyait Plume de Tigre en train de faire sa toilette. Il venait souvent ici, elle ne savait pas pourquoi. Elle descendait le voir.

    - Tu attends quelqu'un ? lui demandait-elle.

    - Oui.

    - Qui ça ?

    - Toi. Étoile de Lune se souvenait de ce moment comme si elle le vivait. Ils y étaient retournés, encore et encore. Heureux. Ou même juste pour jouer un peu. Mais maintenant, il était mort. Tué par un rapace qui planait au dessus du camp. Étoile de Lune s'en retourna vers le camp.

    2
    Dimanche 16 Janvier à 12:59

    Nuage de Tonnerre arriva en suivant Nuage de Moineau à la plaine des amoureux.

    3
    Dimanche 16 Janvier à 13:11

    ( dsl pour le retard j'avais pas vu OnO°)

    -Je doit te dire quel que chose Nuage de Tonerre... Murmura Nuage de Moinneau dont la fourrure toucher celle du matou roux.

    Un frisson de bonnheur la parcourrue.. Elle aimer Nuage de Tonerre

    4
    Dimanche 16 Janvier à 13:15

    (t'inquiète c'est pas grâve ^^)

    Un frisson parcouru Nuage de Tonnerre.

    - Moi aussi je dois te dire quelque chose Nuage de Moineau.

    5
    Dimanche 16 Janvier à 13:31

    -Je t'aime.. Avoua t'elle

    6
    Dimanche 16 Janvier à 13:33

    L'apprenti ronronna et se raprocha encore plus près d'elle, il enroula sa queue à la sienne.

    - Moi aussi je t'aime Nuage de Moineau, dit-il.

    7
    Dimanche 16 Janvier à 13:43

    Elle lui lécha les jou.

    -Mais tu es guériseur... et si nous sortions en cachette? Proposa t'elle en se rapporchant de son amoureux

    8
    Dimanche 16 Janvier à 13:45

    Il lui lécha les moustaches avec amour et répondit.

    - Oui, mais personne ne dois le savoir...

    9
    Dimanche 16 Janvier à 13:47

    -Je t'aime tellement Nuage de Tonerre. Soupira t'elle, ils se laissèrent tomber, lun sur l'autre

    10
    Dimanche 16 Janvier à 14:43

    - Depuis que je suis chaton je t'aime, murmura Nuage de Tonnerre aux anges.

    11
    Dimanche 16 Janvier à 14:44

    -Moi aussi répondis Nuage de Moineau en léchant le front de son compagnon.

    12
    Dimanche 16 Janvier à 14:52

    L'apprenti ronronna de bonheur, enfin il pouvais être avec sa bien-aimée ! J'amais plus ils ne seraient séparés.

    13
    Dimanche 16 Janvier à 15:19

    Nuage de Moineau ronronna

    14
    Dimanche 16 Janvier à 15:25

    -Mais.. Nous ne pourrions jamais avoir de chatons... Soupira t'elle, elle s'assya devant lui et le regarda d'un air triste.

    ( je vais manger biz!)

    15
    Dimanche 16 Janvier à 15:27

    (Oki)

    L'appprenti guérisseur réfléchi un instant.

    - Si nous en avons tu pourras dire que tu ne veux pas que tout le monde sache c'est qui ou sinon tu pourras dire que le père préfère rester anonyme..., miaula-t-il pensif.

    16
    Dimanche 16 Janvier à 15:35

    -Bonne idée... Murmura t'elle pensive

    17
    Dimanche 16 Janvier à 15:36

    - Pour l'instant il faudra faire comme si de rien n'était, ma belle, murmura-t-il en frolant son oreille du bout de sa truffe.

    18
    Dimanche 16 Janvier à 16:29

    -Je t'aime, rendez vous demain... aux pierre de gué.

    19
    Dimanche 16 Janvier à 17:19

    - D'accord, je dirait à Coeur de Feuille que je vais chercher des remèdes là bas. Moi aussi je t'aime, dit-il en frottant son museau contre le sien.

    20
    Samedi 26 Février à 10:45

    Oreille de Loir n'avait jamais été à cet endroit mais c'était beau, les fleurs commençaient à pousser puis regarda le ciel, l'aube n'allait plus tarder alors elle s'assit et regarda le ciel.

    21
    Samedi 26 Février à 15:58

    Museau Gris arriva sur les lieux, il était épuisé, l'aube était là depuis peu. Épuisé, il marcha entre les fleurs. Il ne l'a trouva pas. Il eut les larmes aux yeux. Mais il fit quelques pas et en regardant l'horizon il comprit qu'il ne l'a trouverait pas ici.

    La fatigue, la faim, la désesproire, le regret,... Il s'en voulait 0lus que jamais. Il se sentit vide. Alors il pleura en silence, pendant un moment. Presque incapable de tenir debout, il s'asseya, la queue molle et les oreilles pendantes, il espérait la revoir en vie un jour. 

    22
    Samedi 26 Février à 16:35

    Oreille de Loir ouvrit les yeux en sentant une odeur féline plutôt familière et la suivit, l'odeur était forte et même très familière. Puis elle le vit. Un matou gris-bleu maigrelet, son cœur battit à tout rompre, elle l'avait trouvé. Il était là ! Vraiment là ! Et elle lui courut après en l'appelant :

    - Museau Gris !

    23
    Samedi 26 Février à 17:12

    Les larmes de Museau Gris cessèrent de couler à flot. Son cœur fit un bond dans sa poitrine et ses aottes devinrent molles, il eut à peine le courage de se retourner. Mais quand il le fit il accoura vers Oreille de Loir, les larmes aux yeux.

    Il l'a serra contre lui en ronronnant si fort qu'il couvrait presque ses paroles :

    -Oreille de Loir ! Tu... J'ai eu si peur !! Son corps tressaillit contre elle. Il lui donna des coups de langue

    -Tu n'as rien dit moi ?! Tu dois avoir faim ! 

    24
    Samedi 26 Février à 17:24

    Oreille de Loir serra Museau Gris contre elle, il lui avait manqué. Il lui donnait des coups de langue tout en ronronnant et parlant :

    - Oreille de Loir ! Tu... J'ai eu si peur !! Son corps tressaillit contre elle. Il lui donna des coups de langue

    -Tu n'as rien dit moi ?! Tu dois avoir faim ! 

    - Je vais bien ! Et oui, j'ai une grosse faim ! ronronna t-elle puis elle s'arrêta, et le regarda, il pleurait.

    - Pourquoi tu pleures ?! paniqua t-elle, tout va bien ! Je suis là ! Je n'allais pas mourir ! 

    25
    Samedi 26 Février à 17:39

    - Je vais bien ! Et oui, j'ai une grosse faim ! ronronna t-elle puis elle s'arrêta, et le regarda, il pleurait.

    - Pourquoi tu pleures ?! paniqua t-elle, tout va bien ! Je suis là ! Je n'allais pas mourir !

    -Oreille de Loir je... Tu as dormis 5 jours... Il s'est passé peu de choses mais en même tant il y a tellement à expliquer...

    -Je vais chasser... Dit-il en regardant derrière elle, là où il y avait des buissons. Il lui donna un coup de langue sur la tête

    Museau Gris ferait n'importe quoi, il serait prêt à se mettre à pièce pour elle. Tant pis s'il s'écroulait. 

    26
    Samedi 26 Février à 17:44

    Oreille de Loir lui barra le passage et ronronna.

    - Mais non ! Pas ce genre de faim ! Elle se rapprocha un peu plus de lui, j'ai faim de toi.

     

      • Samedi 26 Février à 17:46

        ( hum règle 10 a ne pas oublier! XD XD je pleur de rire vraiment)

      • Samedi 26 Février à 17:48

        (Bin en soit c'est pas vraiment une scène de sexe, si ?)

      • Samedi 26 Février à 17:48

        ("J'ai faim de toi" XDD

        Perso si quelqu'un me dit ça je pleur de rire :') )

      • Samedi 26 Février à 17:50

        ( pas encore! XD c pour ça que je dis sa, ont me dis sa dans la vrai vie je par n courrant xd)

      • Samedi 26 Février à 17:50

        (Moi je me pose 25000 questions en me demandant si cette personne n'est pas cannibale avant XD) 

      • Samedi 26 Février à 17:51

        (bonne idée XD ont c jamais)

      • Samedi 26 Février à 18:01

        (XD Je vous adore les filles !^^

        En fait, ce que je voulais dire par ''j'ai faim de toi'', qu'elle ne pourra plus se passer de lui, comme avec la nourriture, c'est une métaphore.  XD Oh je ris à m'en faire mal au ventre.)

    27
    Samedi 26 Février à 17:49

    Museau Gris fut surpris de la voir lui barrer la route, il fit un pas en arrière. Il tendit les oreilles.

    - Mais non ! Pas ce genre de faim ! Elle se rapprocha un peu plus de lui, j'ai faim de toi. 

    Museau Gris la regarda, la gueule presque entrouverte, les yeux grand ouvert, un mélange d'émotions passa dans ses yeux. 

    -Oreille de Loir... Souffla t-il, tu te souviens pas de ce qu'il sait passé pas vrai...?

    Une vague de chaleur puis une épine dans le cœur. Il baissa la tête, honteux. 

    28
    Samedi 26 Février à 18:02

    - Rassures-toi je me souviens de tout. Puis elle s'assit face à lui.

    - Tu te souviens de ce que tu m'avais dit la dernière fois que nous sommes allés aux Pierres de Gué ? ronronna t-elle.

    29
    Samedi 26 Février à 18:06

    -Et bien tu sais que c'est moi qui est eu cette idée stupide. Je te demande pardon... Je te jure, après j'ai veillée sur toi, je me suis sentie coupable. J'en ai pas mangé. Je l'ai bien payé miaula t-il avec une pointe de colère. Envers lui même. 

    30
    Samedi 26 Février à 18:28

    Oreille de Loir lui sourit et posa une patte rassurante sur la sienne et sourit :

    - Je ne t'en veux pas le moins du monde ! C'est moi qui ai choisi de me sacrifier, moi et personne d'autre, c'est moi qui m'excuse de t'avoir fait autant souffrir. Puis elle lui répéta ses paroles de la dernière fois :

    ''Ton coeur est un fleuve, il peut se prendre vents et marées, rochers et bêtes. Pourtant il restera un fleuve, suffit de lui donner le bon chemin pour ne pas qu'il se prenne tout les rochers en face de lui...Il lui faut juste un courant d'air pour l'aider à suivre le bon courant.

    Fais lui confiance Oreille de Loir... Écoute-le, ton coeur, celui qui dirige et choisit son propre chemin, aidé de son courant d'air. Il le peut. Si lui le peut, alors toi aussi.''

     

    - Quand tu m'as dit ça, je n'avais pas vraiment compris puis, pendant ma convalescence, dans mon subconscient, on m'a guidé dans un endroit sec tellement sec que ça commençait à craqueler de partout jusqu'à ce que j'arrive droit à mon fleuve mais ce fleuve avait été bloqué voire fermé par les vents, marrées, rochers et bêtes qui étaient la peur, le dégoût, l'incrédulité, la souffrance et la douleur, des fuites de ce fleuve coulait, mais il fallait l'aider davantage où ce fleuve pourrirais à force de ne pas couler, j'ai donc remonté ce fleuve pour connaître l'origine de sa fermeture, j'ai remonté loin, très loin jusqu'à ce que je le trouves, puis mon courant est arrivé et m'a parlé, m'a ravivé des souvenirs et m'a ouvert les yeux, montré le bon chemin et a libéré mon fleuve de son blocage et fermeture de peur, tristesse, dégoût, incrédulité, souffrance et douleur puis mon fleuve a soudain recommencé à couler, aidé de son courant d'air qui lui montra le bon chemin.

    Elle regarda Museau Gris à la fin de son récit, les yeux émus.

    31
    Samedi 26 Février à 18:50

    - Je ne t'en veux pas le moins du monde ! C'est moi qui ai choisi de me sacrifier, moi et personne d'autre, c'est moi qui m'excuse de t'avoir fait autant souffrir.

    Museau Gris ne répondit pas mais en sentant sa patte sur la sienne, il ne l'a retira pas. Pas comme à l'assemblée. Cette fois il accepta son contact. 

    -Et ton courant d'air ? Ou est-il ? Miaula t-il en regardant Oreille de Loir et les yeux émus qu'elle avait. 

    32
    Samedi 26 Février à 19:25

    - Tu n'as donc pas deviné ? 

    Oreille de Loir le serra contre elle et lui murmura :

    - C'est toi mon courant d'air Museau Gris ! C'est toi qui a rouvert mon cœur ! C'est toi qui m'a sauvé ! 

    33
    Samedi 26 Février à 19:49

    Museau Gris se sentir bien, agréablement bien.

    -Donc...Tu...m'aimes ? Enfin euh....

    Il craignait d'avoir dit ça trop vite. Il rougit

    34
    Samedi 26 Février à 20:15

    Oreille de Loir lui répondit :

    - Je t'ai toujours aimé mais le fait que j'ai fermé mon cœur m'a empêché de le voir. Tu as ton petit côté mystérieux, aventureux et timide, tu es mature pour cet âge, tu es fort mentalement comme physiquement, audacieux et serviable, patient aussi ! Tu ne juges pas ce qui sont différents, au contraire, tu les accepte et les aimes comme ils sont, et féroce quand il s'agit de ce qui t'ai précieux. En fait, tu es formidable et incroyable, un autre côté charmant et beau de l'extérieur comme à l'intérieur mais ce n'est pas ça qui m'a le plus attiré ! Et...

    Elle rougit : Tu es aussi mon courant d'air ! Je donnerais ma vie pour toi car...

    Elle le dessera, le regarda avec amour dans ses yeux bleus et lui sourit, la voix pleine d'émotions : 

    - Oui ! Je t'aime Museau Gris ! Et je t'aimerais toujours ! Je donnerais ma vie pour toi ! 

    Puis elle se rapprocha doucement, rougissante, et colla sa truffe à la sienne et ferma ses yeux.

      • Dimanche 27 Février à 01:14

        (Désoler j'étais au ciné et on a eu pas mal de malchance et du coup j'arrive seulement maintenant, vraiment désoler !)

      • Dimanche 27 Février à 01:16

        ( sa vas ducoup pas trop dur? *_*)

      • Dimanche 27 Février à 01:17

        (De ? Non oui ça va ! ^^)

        (Je fais Lumi)

    35
    Dimanche 27 Février à 01:22

    Museau Gris sentit son pelage le picoter puis une grande vague de chaleur le submergea, il colla sa truffe contre la sienne et ferma lui aussi les yeux.

    -Je t'aime aussi Oreille de Loir, merci pour tout. Sur ces mots il enroula sa queue avec la sienne. En cet instant il compris que sa vie serait belle et que pour son plus grand bonheur, il la partagera avec Oreille de Loir.

    Il décolla sa truffe de la sienne et lui demanda timidement :

    -On...On est compagnons ?

    36
    Dimanche 27 Février à 10:22

    Oreille de Loir sentit sa peau la picoter lorsque Museau Gris colla lui aussi sa truffe à la sienne.

    Puis elle le sentit décoller sa truffe de la sienne, elle ouvrit ses yeux et il lui demanda, timide : 

    - On...On est compagnons ?

    Oreille de Loir ronronna.

    - On ne se déclare pas et on ne fait pas de truffe à truffe pour au final ne pas être ensemble ! Je ne suis pas comme ses autres femelles à courir après les matous pour au final les lâcher.

    Elle colla de nouveau sa truffe à la sienne.

    - Bien sûr ! Je serais ta compagne pour toujours, je ne serais avec aucun autre matou que toi...

    37
    Dimanche 27 Février à 11:19

    - Bien sûr ! Je serais ta compagne pour toujours, je ne serais avec aucun autre matou que toi...

    Museau Gris se sentit comme de la neige.

    -Je ne sais pas quoi dire mais... Une chose est sûr, je n'aime et n'aimerai que toi, tu es la seule en ce monde qui soit ma lumière. 

    Il décolla sa truffe de la sienne

    -Tu sais... J'ai vu mon monde s'écrouler en te voyant tomber de cette branche. J'ai cru mourrir de chagrin. J'ai même perdu espoir, j'ai l'impression d'être maudit parfois. Mais je ne sais pas quelle miracle, le Clan des Étoiles t'a ramené parmi nous. Et je crois être le plus chanceux aujourd'hui. J'ai cru que j'allais exploser de joie en te voyant...Avoua t-il

    38
    Dimanche 27 Février à 11:33

    Oreille de Loir sourit mais le perdit soudain. À cause d'elle, Museau Gris avait tant souffert, il s'était fait du mal à cause d'elle, elle sentit des larmes de honte monter et elle baissa la tête, pour ne pas qu'il la voit comme ça où il allait encore souffrir :

    - Pardon...Je ne voulais pas...te faire autant de peine...Pardon...Je n'ai jamais...voulu...que tu... sois...si mal...Pardon Museau Gris...sanglota t-elle, coupable. Tu allais mourir par ma faute...

    39
    Dimanche 27 Février à 12:03

    -Non ce n'est pas ce que j'essayais de te dire... Non non ne pleure pas Oreille de Loir, tu n'y es pour rien murmura t-il en la serrant contre lui.

    -Ce que j'essayais de te dire c'est que... C'est simplement que tu es tout pour moi. C'était de ma propre volonté de me laissé ainsi. Rien n'est de ta faute. Non je t'en voudrais jamais. Non jamais. Parce que je t'aime et rien ni personne ne pourra me contredire ou me faire changer d'avis. Tu es la femelle de ma vie, alors oui j'ai été trop loin sur mon état de santé mais tu comptes tellement à mes yeux que je ne m'imaginai pas ma vie sans toi. J'aurai cédée à la haine ou à la dépression sans toi. Si tu n'étais pas là, si tu ne m'avais pas sauvée, je serais peut-être plus là. Alors cesse s'il te plaît de pleurer et garde ton sourire qui me fait si chaud à coeur.

    -Je te promet de plus te lâcher une seconde : de vivre près de toi et de te rendre heureuse ma Oreille de Loir. Et je crois être le plus heureux des chats en cet instant alors s'il te plaît regarde moi et aime moi si tu le veux vraiment.

    Il recolla sa truffe contre la sienne en caressait son visage avec le bout de sa queue.

    -Je t'aime... Souffla t-il. Sa tension était tombé, il se sentait si bien. Et je crois qu'il est temps pour nous de vivre notre vie, celle qu'on souhaite. Celle qu'on veut. Alors acceptons le passer et vivons une vie murmura t-il près de son oreille. 

    40
    Dimanche 27 Février à 12:16

    Oreille de Loir regarda Museau Gris et il colla sa truffe à la sienne, ce qui la fit rougir, elle essaya d'arrêter mais elle sanglotait encore, c'était un mélange d'émotions.

    - Je t'aime aussi Museau Gris...Elle voulait profiter de ce moment, elle était si heureuse.

    41
    Dimanche 27 Février à 12:19

    -Tu me pardonnera si je suis collant plaisanta t-il. Il était ému et tellement heureux.

    -On découvrira une autre facette de moi je crois... Rit-il

    42
    Dimanche 27 Février à 12:25

    - Ça ne me dérange pas... Peut-être... ronronna t-elle. Puis elle décolla sa truffe de la sienne et frotta sa joue contre la sienne.

    43
    Dimanche 27 Février à 12:52

    -Bon... Des guerriers s'inquiètent pour toi au camp dit-il et il lui expliqua comment il avait pu leur demander de l'aide. 

    44
    Dimanche 27 Février à 13:01

    - Tu es vraiment sensationnel ! J'ignorais qu'ils s'inquiétaient pour moi ! On ferait mieux de rentrer alors ! proposa Oreille de Loir.

    45
    Dimanche 27 Février à 13:24

    -Sensationnelle ? C'est un bien grand mot plaisanta t-il, oui, je pense qu'ils seront heureux de te savoir en vie ajouta t-il.

    Museau Gris se leva et commença à se diriger vers le camp à côté d'Oreille de Loir.

    Même s'il était fatigué, il se sentait plus qu'énergique

    46
    Dimanche 27 Février à 13:36

    Oreille de Loir le suivit.

    47
    Dimanche 24 Juillet à 17:52

    Lune Voilée arriva. Elle n'avait jamais été ici. C'était encore plus beau que ce qu'on avait raconté.

    Elle alla laper l'eau de la rivière et se coucher parmi les fleurs.

    48
    Mardi 26 Juillet à 15:34

    Ombre de Lune arriva enfin à retrouver Lune Voilée, la guerrière étais couché dans les fleurs, elle l'appella.

    -Lune Voilée, je ne voudrais pas te faire paniquer mais... Oeil de Faucon est gravement blesser, il y a eu un affrontement entre deux patrouille à la frontière du clan des bois... Oeil de Faucon c'est bravement battu... mais ces blessures sont importantes, en le voyant, je me suis demander si il ne rammenner pas sa dépouille, il étais... très faible. Miaula la guériseuse en vérifiant que la guerrière l'écouter.

    Elle miaula ces mots avec précotion.

    49
    Mardi 26 Juillet à 18:23

    Lune Voilée écouta Ombre de Lune et se leva.

    - Quoi ? Ne me dit pas qu'il va mourir ? paniqua t-elle.

    50
    Mardi 26 Juillet à 18:53

    -Non, il vas bien je pense, Vague de Brume c'est occupé de lui en priorité, Coeur de Myotis lui a carrément feuler dessus pour qu'il soit sa priorité. Bref, je pense qu'il a envi de te voir, il doit être soigné à présent. Miaula Ombre de Lune

    Elle se tourna vers le camp et trotrinna en jettant un coup d'oeil doux à Lune Voilée

    51
    Mardi 26 Juillet à 19:49

    Les oreilles de Lune Voilée se tordirent en arrière mais sa jalousie fut vite balayer en comprenant qu'il devait être gravement blessé et elle courut jusqu'au camp dépassant Ombre de Lune.

    52
    Mercredi 27 Juillet à 22:05

    Oeil de Faucon arriva à la Plaine aux Amoureux, il pista sa compagne et la trouva au bout de quelques recherches rapides, il aimer tant sa compagne, mais son comportement étais injuste envers Petit Crépuscule.

    -Pourquoi tu n'aime pas Petit Crépuscule? Demanda le matou affaibli. Il est sage et mignon, il ne ta jamais rien fait qui justifie ton comportement envers lui, je suis content que tu te soit excuser, mais je n'aurrais jamais eu à te le demander... explique moi pourquoi tu le traite ainsi sil te plai, mais je ne veut t'écouter que si tu me parle calmement, sinon ça ne sert à rien. Conclut le matou en s'avançant.

    Il observa la réaction de sa compagne avec un regard débordant d'amour, de gentilesse et de douceur comme on pouvais rarement le voir venant de lui.

    53
    Mercredi 27 Juillet à 23:04

    Lune Voilée arriva à sa destination et se coucha dans les fleurs.

    Lune Voilée sentit l'odeur de son compagnon mais n'y fit pas attention. S'il est venu me faire des reproches qu'il s'en aille ou bien je m'en vais ! 

    - Pourquoi tu n'aimes pas Petit Crépuscule ? Demanda le matou affaibli.

    Lune Voilée ne répondit pas, et ses oreilles se tordirent, contrariée. Encore à parler de cet insecte ?

    Œil de Faucon continuait :

    - Il est sage et mignon, il ne t'a jamais rien fait qui justifie ton comportement envers lui, je suis content que tu te soit excusé, mais je n'aurais jamais eu à te le demander... explique-moi pourquoi tu le traites ainsi sil te plaît, mais je ne veux t'écouter que si tu me parles calmement, sinon ça ne sert à rien. Conclut le matou en s'avançant.

    Il observa la réaction de sa compagne avec un regard débordant d'amour, de gentillesse et de douceur comme on pouvais rarement le voir venant de lui.

    Comme la douceur et elle faisaient deux, Lune Voilée murmura : 

    - J'étais sûre que tu étais venu me faire des reproches et je n'ai pas envie d'en parler ! C'est donc moi qui m'en vais ! 

    Elle se leva et se dirigea vers La Plaine aux Moineaux.

     

    54
    Vendredi 12 Août à 03:29

    Lune Voilée traversa la Plaine des Amoureux et continua son chemin vers le Rocher des Chefs.

    55
    Samedi 13 Août à 01:45

    Ciel d'Aurore arriva et se coucha parmi les fleurs, attendant son compagnon.

    56
    Samedi 13 Août à 14:51

    Oreille d'Écureille suivis sa compagne et s'allongea sur elle en la dominant, il lui lecha les oreilles er descendis dans son cou.

    -Toujours fâché ? Ronronnant t'il

    57
    Samedi 13 Août à 17:00

    Ciel d'Aurore ronronna et le regarda avec amour :

    - Non... Elle rapprocha sa tête vers lui et colla sa truffe à la sienne et avec sa queue, caressa ses flancs.

    58
    Samedi 13 Août à 21:12

    Le matou devenus tout rouge

    -T'attend pas à quelque chose d'incroyable... Chuhotta t'il en baissant sa tête dans le cou de sa compagne

    59
    Samedi 13 Août à 21:46

    Ciel d'Aurore continua de lui caresser les flancs puis soudain le fit rouler et elle se retrouva sur lui, le dominant elle lui lécha le museau puis courut dans la plaine : 

    - Essayes de m'attraper ! s'exclama t-elle.

    60
    Samedi 13 Août à 22:55

    Le jeune guerrier joueur m'a poursuivis joyeusement mais jiek sur, elle étais bien plus rapide vu que c'etais une guerrière du clan de la fleur. Il essayant comume mais rester loin derrière 

    61
    Samedi 13 Août à 23:31

    - Tu ne m'attraperas pas ! rigola t-elle.

    62
    Dimanche 14 Août à 00:04

    Le matou phusa dans ses dernières forces et lui sauta dessus, ils roulement dans k'herbe douce et fleurie avant qu ils ne s'arrête de rouler.

    Il la dominer et commença à lui léchée tendrement le cou et les joues

    -Tu sais que je t'aime? Ronronnant t'il

    63
    Dimanche 14 Août à 00:10

    Ciel d'Aurore avait ralenti l'allure pour courir comme Oreille d'Écureuil mais erreur car il le rattrapa.

    Et surprise, elle roula avec son compagnon et fut dominer par lui, il l'a lécha et elle rougit tout en ronronnant.

    -Tu sais que je t'aime? Ronronnant t'il

    - Quelle drôle de question ! Bien sûr que je le sais ! rigola t-elle. Moi aussi, je t'aime très fort...puis elle s'interrompit et lui demanda : Dis ? À quel moment as-tu su que tu avais des sentiments pour moi ? 

    64
    Dimanche 14 Août à 00:25

    -Je sais pas vraiment... la première fois que je t'ai vu... je t'ai trouver attractive et je suis tomber sous ton charme, mais quand tu n'arrêter pas de hanter mes pensée c'est la que j'ai compris que tu étais celle que j'aimais.

    65
    Dimanche 14 Août à 00:36

    - Vraiment ? lui demanda t-elle. Elle lui caressa les joues avec son museau, respirant son odeur au passage. Et moi ? Tu ne te demandes pas comment j'ai pu avoir des sentiments pour un matou aussi entêté et casse-pattes que toi ? lui demanda t-elle en lui donnant une pichenette sur l'oreille et continuant de le caresser, après ses joues, elle descendit pour caresser son menton, puis sa gorge puis son poitrail où elle y mit sa tête et le lécha.

    66
    Dimanche 14 Août à 00:57

    Le matou se sentis rougir et releva la tête de sa compagne gêné.

    -Heu... je te retourna la question ducoup. Murmura t'il tout rouge

    ...............

    Oeil de Faucon avant du mal à respirer, il trouva sa cousine contre le matou, il ignora sa rage intérieure.

    -Ciel d'Aurore,  j'ai besoin de la voir... je ne peut pas vivre sans elle. Sangloter t'il en s'effondrent, ces cris de douleur restèrent coincé dans sa gorge se qui le bureau vivement, tout comme sa yeux qui étais devenus des rivières de feu

    67
    Dimanche 14 Août à 01:08

    - Œil de Faucon ! Oubliant sa gêne qu'on casse son intimité, elle repoussa doucement son compagnon et courut vers son cousin et puis sa colère envers lui prit le dessus et elle demanda durement : 

    - Qu'est-ce qu'il y a ? 

    68
    Dimanche 14 Août à 01:14

    -Je suis désolé vraiment désolé Ciels d'Aurore... mais je dois voir Lune Voilée,  je sais qu'elle t'aime toujours et sur tu as envi de la voir alors accompagné moi s'il te plai.... Je suis désolé qu'à s'est pris comme ça mais je n'arrive à rien faire sans qu'elle honte les pensée, je dois m'assurer qu'elle va bien

    69
    Dimanche 14 Août à 01:19

    Ciel d'Aurore renifla puis dit : 

    - D'accord ! 

    Puis se tourna vers son compagnon et lui demanda : 

    - Tu veux nous accompagner ?

    70
    Dimanche 14 Août à 01:26

    -Je pense pas que s esprit une bonne idée... Répondis t'il inquiet

    Il se leva et rejoignis sa compagne avant de coller sa truffe à celle de Ciel d'Aurore.

    -Fait attention, on se voit plus tard, à bientôt. Aurevoir Oeil de Faucon et bon courage. Déclara le matou en partant

    .................

    Oeil de Faucon avais les yeux rouges à cause des larmes qu'il essayer de sécher malgré lui

    -Allons s'y, tu n'a cas me suivre

    71
    Dimanche 14 Août à 01:32

    Ciel d'Aurore était déçue mais laissa son compagnon lui coller la truffe et lui souffla : 

    - A bientôt !

    Puis elle se tourna vers Œil de Faucon et le suivit.

    72
    Dimanche 14 Août à 04:19

    Ciel d'Aurore arriva. Elle avait très chaud à cause de la chaleur sous ses poils, elle se sentait rouge, elle appela alors son compagnon presque noir tacheté de roux tigré :

    - Oreille d'Ecureuil ? Tu es toujours là ?

    73
    Dimanche 14 Août à 14:52

    Le guerrier leva la tête, il était en train de manger des myrtilles. Un petit fruits qui étais très bon, Oreille d'Ecureil manger des fruits et quelques légumes de temp en temp.

    -Je suis la! Repondisbt'il en trotinnant vers sa compagne, il lui lecha le jou avec douceur

    74
    Dimanche 14 Août à 15:20

    Ciel d'Aurore eut les yeux brillants lorsqu'elle le vit puis sentit une drôle d'odeur.

    - Qu'est-ce que c'est que cette odeur ? lui demanda t-elle.

    75
    Dimanche 14 Août à 17:15

    Il huma n'air et ne sentit que la myrtilles.

    -Sa ne sent que la myrtilles, je ne vois pas de qu'elle odeur tu parle. Répondis le matou en reniflard zutour de lui de plus belle

    76
    Dimanche 14 Août à 17:30

    - Cette odeur qui vient de toi ! Peut-être les myrtilles...En effet...Elle posa sa proie et renifla son museau et le lui lécha...

    - Cette odeur vient d'ici...Et ça a un goût...fade ! J'ai apporté un vanneau...C'est meilleur... Elle colla un instant sa truffe à la sienne puis prit le vanneau et lui dit : 

    - Je veux le partager avec toi... Elle rougit...

    77
    Dimanche 14 Août à 17:33

    -C'est grntil. Ronronnant t'il en regardant l'oiseau.

    Il en prit une petite bouchée.

    78
    Dimanche 14 Août à 17:36

    Ciel d'Aurore le regarda manger puis s'installa à ses côtés et mangea avec lui.

    - Alors ? C'est la première fois que tu goûtes un vanneau non ? lui demanda t-elle.

    79
    Dimanche 14 Août à 17:38

    -Oui... c'est pas mauvais. Avoua t'il en reprenant une bouchée

    80
    Dimanche 14 Août à 17:42

    Ciel d'Aurore sourit et reprit une bouchée.

    81
    Dimanche 14 Août à 17:44

    -Alors avec ton camarades vous êtes allé voir Lune Voilée c'est ça? C'étais comment? Elle va bien? Demanda t'il curieux

    82
    Dimanche 14 Août à 17:52

    Ciel d'Aurore plissa les yeux et ses oreilles se tordirent en arrière et lui dit : 

    - Oui...On est allé la voir... C'était... plutôt bouleversant...Et...Oui et non. Elle va bien mais en même temps pas bien et c'est compréhensible...Du moins un peu...hésita t-elle.

    83
    Dimanche 14 Août à 17:57

    -Ha... désolé d'en avoir parler.. Répondis le matou

    84
    Dimanche 14 Août à 18:08

    - Non ne t'inquiètes pas...Tu ne pouvais pas savoir...On s'est disputé mais tel que je la connais elle attendra mon retour et moi, je vais la voir tous les jours à partir de demain accompagné de Œil de Faucon. Elle lui sourit mais on sentait qu'il y avait de la tristesse, elle détourna le regard et termina sa part.

    85
    Dimanche 14 Août à 18:14

    Le guerrier n'insista pas et termina l'oiseau

    86
    Dimanche 14 Août à 18:22

    Après que Oreille d'Écureuil, Ciel d'Aurore se leva et le toiletta.

    87
    Dimanche 14 Août à 18:24

    Le matou ronronn et se retourna pour la serrer dans ces pattes.

    88
    Dimanche 14 Août à 19:11

    - Ne bouges pas ! Je te toilette !

    Elle toiletta tout son visage, puis sa gorge, puis son poitrail, puis son ventre, ses pattes. Elle descendit puis le retourna et nettoya l'arrière de sa tête, elle regarda ses épaules où elle avait failli y planter les griffes plusieurs fois puis les toiletta, puis passa à son dos, ses flancs et sa queue.

    89
    Dimanche 14 Août à 20:57

    Le matou ronronnant de bonheur sous les coup de langue attentionné de sq compagne 

    90
    Hier à 00:06

    Une fois la toilette de son compagnon terminée, Ciel d'Aurore le retourna sur le dos et le domina. Elle le regardait avec amour et bonheur puis colla sa truffe à la sienne.

    - Mon Oreille d'Écureuil...souffla t-elle.

    91
    Hier à 16:54

    Le guerrier lui lecha la truffe avec tendresse.

    -Je vais bientôt devoir rentré, j'ai une apprentie a former. Soupira t'il

    92
    Hier à 20:12

    - Ah ? Tu es mentor ? s'étonna t-elle.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :