• Les feuilles mortes

    Les feuilles mortes et un passage entre les arbres qui ressemble à une clairière. Là bas il y a que des feuilles mortes partout.


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Janvier à 09:05

    Crépuscule s'applatit dans la position du chasseur. Il avait repéré une souris dodues à quelques queues de renard de là. Ce sera mon déjeuner, se dit-il. Le matou s'avança vers la souris. Il arriva tout près d'elle sans avoir fait bruisser une seule feuille.

    Il ramena ses pattes arrières sous lui, il évalua la distance qui le s'éparais avec la souris puis il bondit. Il lui donna un coup de patte les griffes à moitiés sorties pour l'assomer puis il lui croqua la nuque pour briser sa colonne vertébrale. Le sang chaud de sa proie se répendit dans sa gueule.

    Crépuscule prit la souris dans sa gueule puis il alla derrière un buisson pour la manger en toute tranquilitée.

    2
    Samedi 15 Janvier à 19:30

    Chance emmena Rubis aux feuilles morte, il aimer la beauté époustoufflante de cette endroit, et il pourrais lui apprendre a chasser.

    -Voici le chemin de feuille morte, j'aime énormément venir ici chassé, c'est l'endroit idéal d'ailleur, je vais t'apprendre, mais avant, tu peut courir sur les feuilles, tu vas voir c'est rigolo, sa glisse et tu fait voler pleins de feuilles sur ton passage...Regarde! S'exclama t'il en tapant un sprint dans les feuilles glissantes, il s'amuser énormément mais eu peur que la chatte le prenne pour un chaton, alors il la rejoignis, quelques feuilles morte encore collé sur son pelage noir.

    3
    Samedi 15 Janvier à 19:34

    - Waouh ! C'est génial ! s'écria-t-elle.

    Quand Chance revint vers elle il avait des feuilles mortes collées sur son beau pelage noir. Rubis lui en enleva une sur son épaule noire.

    - C'est vraiment beau, tu as de la chance de pouvoir venir ici autant de fois que tu veux... dit la jeune chatte rêveuse.

    4
    Samedi 15 Janvier à 19:36

    -Tu ne peut pas sortir quand tu veut? Murmura t'il interlocuté... Il avait oublié qu'être chat domestique c'étais être privé de liberté, dès sa naissance pour la majorité..

    5
    Samedi 15 Janvier à 19:42

    - Oui, mes maisonniers ne me laissent pas tout le temps sortirent et le soir ils m'appellent dans le jardin pour que je rentre pour dormir là-bas, elle marqua une pause. C'est la première fois que je me balade aussi loin.

    Et avec quelqu'un qui semble bien m'aimer, avait-elle failli rajouter avant de s'intérompre à temps.

    6
    Samedi 15 Janvier à 19:53

    -Moi ont ma chassé de ma maison... Un matou plus imposan est arrivé, il començais par manger dans ma gamelle, puis a dormir a ma place, et il a finis par me chassé. Je ne regrette pas de n'être pas revenus. Murmura t'il

    7
    Samedi 15 Janvier à 19:56

    - Ho, Rubis eu un mouvement de recul. Je suis désolée d'apprendre ça, moi mes maisonniers sont très gentils avec moi et je suis le seul chat de la maison. Parfois je m'ennuis un peu mais jamais au grand jamais ils n'auraient l'idée d'avoir un autre chat !

    8
    Samedi 15 Janvier à 19:58

    -Ce n'est pas ta faute murmura t'il.

    Il ne pu s'empêcher de coller sa truffe a celle de la chatte et de resentir un frissons d'amour pour elle.

    9
    Samedi 15 Janvier à 20:01

    La jeune chatte ne recula pas quand il colla sa truffe à la sienne. Elle ronronna.

    Que m'arrive-t-il ? Pourquoi suis-je comme ça ? Qu'elle est cette sensation de chaleur qui se répend en moi ?

    (Désolée Pluplume mais je dois y'aller ^^')

    10
    Samedi 15 Janvier à 20:03

    Chance lécha les babines de la chattes. Il y avais encore le gout du sang de souris dessus.

    -Je crois que je t'aime Rubis... C'est un peut fou, je t'ai rencontré ce matin. Souffla  t'il amusé, et complètement sous le charme de Rubis, la belle chatte domestiques.

    11
    Dimanche 16 Janvier à 10:49

    La jeune chatte ne su quoi dire. Chance était tout près d'elle et elle avait la tête qui tournait.

    Le matou n'avait pas tord, ils s'étaient rencontrés ce matin mais il y avait quelque chose en lui... Elle savait que c'était le bon chat.

    Rubis se rapprocha encore plus près de Chance et souffla timidement.

    - Moi aussi je crois que je t'aime Chance...

    12
    Dimanche 16 Janvier à 11:06

    ( tu pourras modifié la case compagnon pour Chance et Rubis ducoup ^^)

    Le matou ronronna, il avais trouvé sa compagne.

    -Et si tu devennais une solitaire, nous ne serrions plus séparé... Proposa t'il en se frottan a elle.

    13
    Dimanche 16 Janvier à 11:16

    (Oki je vais le faire ^^)

    Rubis se raidit, elle ne voulait pas quitter ses maisonniers.Ils avaient pris soin d'elle, l'avait nourrit alors qu'elle n'était qu'un chaton. C'était trop tôt... Et puis elle devais rentrer chez elle pour la nuit.

    - Chance, je... Je ne peutx pas être une solitaire... Je ne peux pas abandonner mes maisonniers... elle fit une pause pour le regarder dans les yeux. Je dois aussi rentrer chez moi, la nuit tombe...

    14
    Dimanche 16 Janvier à 11:18

    Chance s'assis en regardant sa belle Rubis s'éloigner sans les feuilles.

    15
    Dimanche 16 Janvier à 11:20

    Rubis repartit vers sa maison le coeur lourd.

    16
    Dimanche 16 Janvier à 14:21

    Pleur du Vent se posa entre les arbres, à l'abri de la neige.

    Il dégusta une proie, pensant.

    17
    Dimanche 6 Février à 12:14

    Crépuscule tenait dans sa gueule un merle. Il marchait d'un pas confiant à travers le chemin emplis de feuilles mortes. Il s'assit à l'abri d'un arbre et commença à déplumé l'oiseau avant de le manger en quelques bouchées, affamé.

    18
    Jeudi 17 Février à 18:09

    Chance trotinna dans le chemin, des feuilles se soulevais a son passage, il entendis un merle chanter un peu plus loin, il déçida donc d'aller le chasser.

    Il s'accroupi et monta tell un serpent dans l'arbre ou l'oiseau gazouiller, il essaya d'imaginer un tell, saut... Chute assuré, il décida de s'approcher encore, l'oiseu ne remarqua rien et essaya de manger un gendarme ( l'insecte bien sur) qui passait par la, Chance n'attendis pas plus longtemp et mis un grand coup de patte dans l'oiseau noir qui poussa un cri de terreut mélange a de la surprise et s'écrasa au sol tell une branche, Chance sauta jusqu'au sol et atérie avec agilité, mais son attérissage manquer encore de grace.

    Il tua le pauvre merle d'un coup de croc dans la gorge, et il le mangea, puis en cherchant dans les feuilles mortes, il réussis a dénicher une gerbille bien enrobé. Il la rapporterais a sa compagne

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :